Choix du format et des plateformes.blog videomakerting

Vous vous êtes donné comme objectif de produire une nouvelle vidéo parmi vos projets de communication à venir ? Bravo ! La vidéo est LE format permettant encore d’accrocher les audiences et de booster l’engagement sur vos réseaux sociaux. Mais sans une réelle réflexion en amont, vos efforts risquent de se voir anéantis et votre projet de terminer en soufflé. Car même la meilleure vidéo peut louper sa cible et ne faire que très peu de vues si elle n’est pas diffusée correctement. Il est donc essentiel d’inscrire ce projet dans un plan digital digne de ce nom et de suivre des étapes clés afin d’orchestrer au mieux tout cela pour optimiser la distribution de votre nouveau chef-d’œuvre. Et ainsi, de maximiser les résultats de vos efforts. Par quoi commencer ? Altitude vous donne la marche à suivre et ses meilleurs conseils pour livrer un produit de qualité et booster vos vues.

 

Le bon format, un choix crucial en amont. 

Il est essentiel d’avoir déjà une idée plus ou moins précise du choix des plateformes sur lesquelles vous allez diffuser votre vidéo.

Pour éviter toute mauvaise surprise, il est bon de se familiariser avec les spécificités des différents réseaux sociaux, et de connaître les formats autorisés afin de produire sa vidéo en connaissance de cause.

Pour Youtube, les vidéos doivent toutes suivre un ratio de 16:9 avec une taille maximum de 128GB. Youtube est assez versatile en acceptant différents formats comme MOV, .MPEG4, MP4, .AVI, .WMV, .MPEGPS, .FLV, 3GPP, and WebM.

Les dimensions recommandées pour d’autres plateformes seront par exemple de 1200 x 628 pour un format paysage sur Facebook, avec son ratio de 16:9 et des formats en .MP4 et .MOV., ne dépassant pas 120 minutes. Instagram a adapté sa plateforme depuis 2015 pour accueillir les trois formats vidéos: vertical, horizontal et carré, avec leurs ratios respectifs de  4:5, 16:9 et 1:1. La taille maximum pour les vidéos à télécharger sur Instagram est de 4 GB. Les formats sont les mêmes que Facebook mais par contre, nous retiendrons que la grande différence des vidéos Instagram réside dans leur durée: seulement 60 secondes max pour les vidéos postées sur le « feed Insta». Mais attention, les « stories » d’Instagram  ouvrent encore plus les champs des possibles en vous permettant d’insérer progressivement de multiples passages clés de votre vidéo. Si tel est l’objectif, on se rappellera que le ratio pour les stories Instagram est de 9 :16 et que la taille maximum de votre fichier doit faire 4GB. Chaque story permettant un temps de maximum 15 secondes.blog videomarekting2

Et sinon, toujours avec Instagram, la nouvelle application intégrée IGTV, permet de poster des vidéos longues, allant de 15 secondes à une heure, et disposant d’une barre de navigation pour sauter des parties ou revenir en arrière. Ce « Youtube à la verticale », comme l’appellent les amateurs du digital, permettent aux utilisateurs de ne pas quitter l’« ap » pour aller regarder les vidéos sur Youtube. Une option très intéressante si vous visez une campagne exclusivement tournée vers vos publics présents sur Instagram.

Enfin, vous pouvez aussi poster vos vidéos sur Twitter et ce, dans les deux formats paysage et portrait, avec les dimensions recommandées de 320 x180 et de 240x240. Durée maximale de 140 secondes. Pour plus de détails sur les spécificités et formats de vidéos réseaux sociaux, cet article vous donnera toutes les infos nécessaires :

https://sproutsocial.com/insights/social-media-video-specs-guide/

Les plateformes de vidéos.

Il existe de nombreuses plateformes d’hébergement sur le marché. On citera notamment: Youtube, Vimeo, Brightcove, Libca, …

Les différentes plateformes ont chacune leurs atouts et spécificités. La décision d’opter pour l’une ou l’autre va alors dépendre de vos objectifs et publics cibles. Si vous visez des publics divers et variés, il sera bon de considérer des plateformes avec différentes fonctionnalités et s’adaptant aux besoins de divers utilisateurs.

Voici quelques indicateurs importants pour choisir la plateforme qui vous convient le mieux: une bonne infrastructure, la limitation de stockage, les capacités de personnalisation, la facilité d’utilisation, le « live-streaming », la disponibilité d’outils de mesure de performance, la compatibilité mobile, le prix et les essais gratuits, …

 

LE SEO, l’élément déterminant.  

Le référencement video (ou VSDE, Video Search Engine Optimization) est devenue une pièce essentielle de toute stratégie de vidéo marketing. Avec des principes comparables à celui du référencement naturel, on retiendra que des critères tels que le choix des mots-clés, l’ajout de sous-titres et de traductions, l’utilisation de métadonnées et de hashtags, … vont faire basculer la balance en votre faveur.

Youtube est certainement la plateforme la plus importante lorsqu’on parle de SEO. Appartenant à Google, Youtube est leader sur le marché et le favori des spécialistes marketing. Youtube, c’est plus d’un milliard de spectateurs et 400 heures de vidéos téléchargées par minute! C’est donc la plateforme championne lorsqu’on parle de référencement. Veillez donc à télécharger votre vidéo sur Youtube préalablement et à utiliser leur intégrateur de vidéo pour présenter votre vidéo sur votre site internet. Votre référencement sera boosté grâce à votre passage sur la plateforme vedette. Une très bonne pratique sachant que la vidéo provoque une augmentation de 157 % du trafic organique en provenance des moteurs de recherche.

A vos marques, prêt? Diffusez !

Une fois votre vidéo prête et téléchargée sur la plateforme de votre choix, il ne faudra surtout pas en rester là. Car l’essence même du « vidéo marketing » réside dans votre capacité à diffuser stratégiquement votre vidéo à travers diverses plateformes. En voici quatre parmi tant d’autres, qu’Altitude vous conseille :

1. La page d’accueil de votre site-web:  en accordant à votre vidéo la meilleure place sur votre site web, vous lui assurerez la plus grande attention. De plus, la vidéo est plus captivante et facile à consommer, elle facilite la compréhension et la mémorisation. Votre site web apparaît donc comme un canal de diffusion judicieux pour votre vidéo, qui permettra d’apporter des informations utiles à vos visiteurs.

2. Vos « landing pages»: littéralement des «pages d’atterrissage » sur votre site web, les « landing pages » répondent à une recherche particulière et ciblée. L’insertion de vidéos sur une landing page peut  augmenter de 80% votre taux de conversion. N’oubliez pas d’intégrer un call to action pour encourager vos visiteurs à effectuer l’action souhaitée comme remplir un formulaire de contact ou s’inscrire à un séminaire.

3. Votre page Facebook: et c’est là que nos petits conseils de planification et de formats prennent tout leur sens. Pour stimuler le nombre de vues, il vous faudra télécharger directement votre vidéo sur Facebook, et non partager un lien Youtube. Sans quoi, vous vous verrez durement sanctionner par les algorithmes Facebook qui n’affectionne pas les liens Youtube et privilégient de loin les contenus natifs.

4. Votre page Linkedin: De la même manière que pour Facebook, publiez vos vidéos directement sur Linkedin, de façon à être privilégié dans le fil d’actualités. N’oubliez pas de prévoir des sous-titres pour permettre aux utilisateurs de visionner votre contenu sans le son.

Et oui, la diffusion stratégique de vidéos en ligne requiert tout un savoir-faire, mais qui peut faire une grande différence lorsqu’on s’attèle à se poser les bonnes questions au bon moment. Mais comment promouvoir efficacement ses vidéos en lignes? Comme définir ses objectifs et mesurer leur bonne réussite ?

Altitude continuera de vous dévoiler les clés de la réussite pour votre marketing vidéo en vous concoctant de nouveaux articles sur le sujet dès le mois prochain.

Alors, restez branché!

 blog videomarekting3

Read this in :

Subscribe

* indicates required